LA MISE BAS CHEZ LA CHIENNE

Les signes annonciateurs :

  • Développement des mamelles, et présence de lait en pressant doucement les mamelles.
  • Gonflement de la vulve puis perte d’une glaire transparente (le bouchon muqueux).
  • Changements comportementaux : nervosité, halètement, tremblements, confection d’un nid…
  • Baisse de la température corporelle : en la mesurant matin et soir à la maison (environ 38°C), on peut en général observer une baisse de température de 1°C 24 heures avant la mise-bas.

Le déroulement :

En règle générale, une chienne expulse le 1er chiot 4 heures après le début des contractions abdominales. C’est le premier chiot qui va être le plus long, ensuite l’intervalle moyen entre les chiots est de 15-20 minutes.

Ces données moyennes sont évidemment très variables d’une chienne à l’autre. Certaines races, notamment les Bouledogues ou les Chihuahuas, ont plus souvent des mises-bas difficiles (dystocies). Dans tous les cas, il faut immédiatement contacter un vétérinaire si :

  • L’intervalle entre deux chiots est de plus d’une heure.
  • L’expulsion de tous les chiots dure plus de 24 heures.
  • La chienne fournit des efforts intermittents pendant plus de 4 heures, ou des efforts intenses pendant plus de 30 minutes sans expulsion de chiot.
  • Vous apercevez un chiot bloqué.
  • La chienne a des pertes hémorragiques ou des écoulements nauséabonds (remarque : des écoulements de couleur verte sont tout à fait normaux).

Les chiots naissent entourés d’une poche de liquide amniotique qui va se rompre. La mère va rapidement lécher les chiots et sectionner le cordon ombilical. Elle va également manger les placentas (expulsés quelques minutes après), cependant s’il y en a beaucoup cela pourra lui provoquer des diarrhées. Essayez de les compter : il doit y en avoir autant que de chiots.

Il arrive parfois que la mère ne s’occupe pas tout de suite de ses petits : vous pourrez alors l’assister en frottant les chiots avec une serviette propre jusqu’à entendre un petit gémissement. Il faudra ensuite surveiller que TOUS les chiots se mettent bien à téter : la première tétée de colostrum est très importante car elle va renforcer leur protection immunitaire.

Après la mise-bas :

Remplacez les couvertures souillées et laissez leur un peu d’intimité. Si la mère ne s’occupe pas de ses chiots pendant plus d’une heure, que des petits ne tètent pas ou que vous entendez crier continuellement un ou plusieurs chiots, contactez votre vétérinaire : il faudra peut-être complémenter avec du lait maternisé.

Suite des soins :

  • Continuer de nourrir la mère avec une alimentation spécifique pour la lactation (la même que pour la gestation). Jusqu’à la fin du premier mois les chiots vont se nourrir exclusivement de lait maternel, puis vont progressivement s’intéresser à la nourriture solide de leur mère et la goûter : vous pouvez éventuellement tremper les croquettes dans de l’eau tiède pour les aider au début.
  • Vermifuger tout le monde 15 jours après la mise-bas, puis tous les mois jusqu’à leurs 6 mois. Vous pouvez nous demander conseil pour le choix des vermifuges.
  • Vers 2 mois, les chiots peuvent recevoir leur premier vaccin. C’est également l’occasion de pratiquer l’identification (puce électronique en général) qui est obligatoire pour tous les chiens, et particulièrement avant toute cession ou vente. Un certificat de bonne santé est également obligatoire avant toute cession ou vente.